• RT @franceinfo: Reporters sans frontières dénonce la pression du "lobby agro-industriel breton" sur les journalistes https://t.co/6hqoOXsL…      RT @JoeBiden: It’s a new day in America.      RT @VP: Ready to serve.      Jusqu’au bout... Colonisation israélienne: Netanyahu profite jusqu'au bout de la présidence Trump https://t.co/afFr9HElxC via @RFI      Paris, une des villes où la pollution automobile tue le plus en Europe selon une étude de « The Lancet Planetary He… https://t.co/RujyIZS3w0      Merci Jean-Pierre Bacri de continuer à nous donner de la joie 💖 https://t.co/AXcQKj4Wnh      « Endiguer le harcèlement, le taharoch en arabe, est l’affaire de tous. » En Égypte, le difficile combat des fémini… https://t.co/U5pR2UE2BD      La descente aux enfers de Donald Trump et celle aussi de son avocat Rudy Giuliani ! par Gilles Paris — via ⁦… https://t.co/ObBxKHaSNO      RT @Mediapart: Affaire Duhamel: d’autres éléments pourraient intéresser la justice – par @marineturchi https://t.co/Fxq4BUeYxF      #Trump Une nouvelle procédure d’impeachment pour « incitation à l’insurrection » votée par la Chambre des représent… https://t.co/6jh2twL1KW      

7 Mar 2017

Des caméras pour apaiser les tensions

Restaurer la confiance mutuelle entre la police et une partie de la population est une nécessité. Les récents évènements en Ile de France, tout comme les mouvements de blocage dans les lycées parisiens, l’ont particulièrement mis en lumière ces dernières semaines.

Depuis 2012, les policiers sont progressivement équipés en caméra-piéton activables manuellement. Les premiers tests ont été très concluants et ont poussé le gouvernement à étendre l’expérience. A l’occasion de la loi Egalité et citoyenneté que nous avons votée en décembre 2016, et dont je présidais la Commission spéciale, nous avons eu de longs débats sur la question des contrôles de police. Afin de trouver un compromis, nous avons introduit un amendement prévoyant d’expérimenter l’utilisation de ces caméras de manière automatique lors de chaque contrôle d’identité. Cette expérimentation a commencé depuis le 1er mars 2017 et va durer un an. Elle se déroule au sein de 23 zones de sécurité prioritaires (ZSP) situées dans toute la France. A Paris les 18eme, 19eme et 20eme arrondissements sont concernés.

Ces caméras répondent à plusieurs objectifs. Elles donnent à nos forces de sécurité les moyens nécessaires pour accomplir leurs missions dans des conditions optimales de sécurité, de transparence et de confiance avec la population. Elles sécurisent les interventions en permettant d’avoir des images claires de ce qu’il s’est passé. Elles apaisent les tensions qu’il peut exister lors d’un contrôle. Elles rassurent les citoyens en évitant les risques de violences policières. Elles permettent de limiter des contrôles qui peuvent être considérés comme discriminant, abusif ou à répétition.

Recoudre le lien de confiance qui doit unir une population à ses forces de sécurité sera un travail de longue haleine dans de nombreux territoires. Ces caméras-piéton sont l’un des outils qui nous permettront d’y parvenir. La volonté de donner aux policiers les moyens de leurs missions a pour corollaire le respect intransigeant des droits des citoyens.