• Les commanditaires, si loin de Paris https://t.co/09VTqOwxXq via @Lesjoursfr      RT @COMJUS_ASSAS: La Défenseure des droits, Claire Hédon, s’inquiète d’une prolongation de l’état d’urgence sanitaire. ⁦@lemondefr⁩ #DDD ht…      Témoignages bouleversants des survivants pris en otage dans l’Hyper Cacher. « La volonté de vivre face à la fureur… https://t.co/CheVKLe5p7      « Ensemble, défendons la liberté : lettre ouverte à nos concitoyens » — via ⁦@LaMatinale_M⁩… https://t.co/Ss4Z8OiNxY      A Madrid, «on nous confine parce qu’on est pauvres». 37 zones de la capitale espagnole sont reconfinées aujourd’hui… https://t.co/6YOWegvGsZ      40 ans de blocages, c’est hallucinant 🍃 https://t.co/dUU2L9hi9G      RT @catherinegaste: La loi autorise la privatisation de kilomètres de nationales. Un décret, publié au « Journal officiel» ni vu ni connu a…      RT @anticor_org: #CamillePascal a été condamné en 2017 au pénal à 15.000€ d'amende et deux mois de prison avec sursis pour #favoritisme dan…      Macron se Sarkozyse... A l’Elysée, la mue « républicaine » du macronisme — via ⁦@lemondefr⁩ https://t.co/tNYLJemO9b      RT @Sifaoui: 9️⃣ La question de la liberté d’expression, de la liberté de conscience du droit de transgresser et de choquer les idéologies,…      

7 Mar 2017

Des caméras pour apaiser les tensions

Restaurer la confiance mutuelle entre la police et une partie de la population est une nécessité. Les récents évènements en Ile de France, tout comme les mouvements de blocage dans les lycées parisiens, l’ont particulièrement mis en lumière ces dernières semaines.

Depuis 2012, les policiers sont progressivement équipés en caméra-piéton activables manuellement. Les premiers tests ont été très concluants et ont poussé le gouvernement à étendre l’expérience. A l’occasion de la loi Egalité et citoyenneté que nous avons votée en décembre 2016, et dont je présidais la Commission spéciale, nous avons eu de longs débats sur la question des contrôles de police. Afin de trouver un compromis, nous avons introduit un amendement prévoyant d’expérimenter l’utilisation de ces caméras de manière automatique lors de chaque contrôle d’identité. Cette expérimentation a commencé depuis le 1er mars 2017 et va durer un an. Elle se déroule au sein de 23 zones de sécurité prioritaires (ZSP) situées dans toute la France. A Paris les 18eme, 19eme et 20eme arrondissements sont concernés.

Ces caméras répondent à plusieurs objectifs. Elles donnent à nos forces de sécurité les moyens nécessaires pour accomplir leurs missions dans des conditions optimales de sécurité, de transparence et de confiance avec la population. Elles sécurisent les interventions en permettant d’avoir des images claires de ce qu’il s’est passé. Elles apaisent les tensions qu’il peut exister lors d’un contrôle. Elles rassurent les citoyens en évitant les risques de violences policières. Elles permettent de limiter des contrôles qui peuvent être considérés comme discriminant, abusif ou à répétition.

Recoudre le lien de confiance qui doit unir une population à ses forces de sécurité sera un travail de longue haleine dans de nombreux territoires. Ces caméras-piéton sont l’un des outils qui nous permettront d’y parvenir. La volonté de donner aux policiers les moyens de leurs missions a pour corollaire le respect intransigeant des droits des citoyens.