• RT @pierre_alonso: «La liberté de publier est en danger. Il faut absolument continuer à publier du secret défense» Excellente interview de…      RT @MarianneleMag: Affaire Steve et rapport de l'IGPN : "Tout professionnel comprend que l'intervention policière est en soit une erreur, q…      https://t.co/GX5NTVAZUe      Très drôle : A la buvette de l’Assemblée, les pratiques changent de moins en moins entre “ancien” et “nouveau” mond… https://t.co/BIbV22ds6M      Mobilisation écologique des grands groupes : Vieux pots et meilleures soupes ? https://t.co/FfgK12a6yO      RT @ONUinfo: Plus de 100 personnes sont portées disparues au large de la #Libye🇱🇾 après le naufrage de leur bateau. Il s'agit de « la pire…      Véhicule électrique : coup de frein sur la prime à la conversion https://t.co/Eh2RYjSlcc via @VRTmag      RT @lemonde_planete: La quasi-totalité de la planète vit sa période la plus chaude depuis deux millénaires https://t.co/I2bgMilt0y      Terrifiant... #Trump : l’Amérique blanche comme stratégie électorale — via @LaMatinale_M https://t.co/1sBf3LOoVb      Mon interview dans @LeParisien_75 « On ne pourra pas faire l’économie d’un débat sur les deux-roues » #Paris https://t.co/27Jc0p8vym      

7 Mar 2017

Des caméras pour apaiser les tensions

Restaurer la confiance mutuelle entre la police et une partie de la population est une nécessité. Les récents évènements en Ile de France, tout comme les mouvements de blocage dans les lycées parisiens, l’ont particulièrement mis en lumière ces dernières semaines.

Depuis 2012, les policiers sont progressivement équipés en caméra-piéton activables manuellement. Les premiers tests ont été très concluants et ont poussé le gouvernement à étendre l’expérience. A l’occasion de la loi Egalité et citoyenneté que nous avons votée en décembre 2016, et dont je présidais la Commission spéciale, nous avons eu de longs débats sur la question des contrôles de police. Afin de trouver un compromis, nous avons introduit un amendement prévoyant d’expérimenter l’utilisation de ces caméras de manière automatique lors de chaque contrôle d’identité. Cette expérimentation a commencé depuis le 1er mars 2017 et va durer un an. Elle se déroule au sein de 23 zones de sécurité prioritaires (ZSP) situées dans toute la France. A Paris les 18eme, 19eme et 20eme arrondissements sont concernés.

Ces caméras répondent à plusieurs objectifs. Elles donnent à nos forces de sécurité les moyens nécessaires pour accomplir leurs missions dans des conditions optimales de sécurité, de transparence et de confiance avec la population. Elles sécurisent les interventions en permettant d’avoir des images claires de ce qu’il s’est passé. Elles apaisent les tensions qu’il peut exister lors d’un contrôle. Elles rassurent les citoyens en évitant les risques de violences policières. Elles permettent de limiter des contrôles qui peuvent être considérés comme discriminant, abusif ou à répétition.

Recoudre le lien de confiance qui doit unir une population à ses forces de sécurité sera un travail de longue haleine dans de nombreux territoires. Ces caméras-piéton sont l’un des outils qui nous permettront d’y parvenir. La volonté de donner aux policiers les moyens de leurs missions a pour corollaire le respect intransigeant des droits des citoyens.