• Balkany : et surtout la Santé Quatre ans ferme pour Patrick qui a été incarcéré ; trois pour Isabelle qui reste li… https://t.co/XrCkki1IsB      RT @aviers: Il n’y a pas de diesel propre. Et à consommation de carburant égale, les motos et scooters rejettent jusqu’à six fois plus de N…      RT @charlotteherzog: « Je rappelle qu’il s’agit d’une témoin d’une agression qui a choisi d’aider la victime et d’appeler la police alors q…      Loi mobilités: «Le texte n'a pas du tout été verdi malgré les grands discours» Lorelei Limousin, responsable des po… https://t.co/dTxyfAEuez      RT @CecileDuflot: Chacun ses passions, moi tard le soir je suis les nouveaux épisodes du #Brexit et ce qu’est - vraiment - une démocratie p…      RT @AlexTaylorNews: Break ! Les députés GB reprennent le contrôle contre le gouvernement pour déterminer l'ordre du jour demain à la Chambr…      60% des cadres franciliens prêts à changer de région pour des raisons de qualité de vie. 74% chez les moins de 30 a… https://t.co/VkrQq3WieR      RT @RTLFrance: "Être Français, ce n'est ni une couleur de peau, ni un sexe, ni une religion, c'est le fait d'adhérer à des valeurs, cela pa…      RT @lemonde_planete: Pourquoi les scientifiques s’inquiètent des incendies de l’Amazonie https://t.co/rWoUfZWHY3      RT @Bruitparif: Le capteur méduse @Bruitparif testé en @iledefrance pour identifier les véhicules trop bruyants - Tout savoir sur le contex…      

27 Nov 2016

Une évolution dans les attributions des logements publics

La loi Egalité et citoyenneté que nous sommes en train de voter a pour objectif de rompre avec l’absurde logique de mettre ensemble les plus pauvres d’un côté et les plus riches de l’autre. 

Malgré le redoublement d’effort de la Mairie de Paris pour construire des logements publics, nous voyons encore trop d’attributions ne pas respecter les objectifs de mixité sociale. Et ceci, particulièrement dans le parc ancien de Paris Habitat situé au nord et à l’est de la capitale. 

C’est pourquoi, j’ai voté l’obligation d’attribuer aux personnes les plus modestes un quart des logements sociaux qui ne sont pas situés dans les quartiers en politique de la ville (quartiers dit prioritaires).

Parallèlement, dans ces quartiers, la moitié des attributions devront être faites à des ménages identifiés davantage « classes moyennes » compte-tenu de leurs revenus, principalement pour des jeunes actifs ou des salariés.

Les bailleurs ont souvent le mauvais réflexe de placer les personnes les plus pauvres dans les quartiers le plus pauvres. Ces deux mesures sont faites pour enclencher une dynamique inverse afin de diversifier les profils des personnes à qui sont attribués les logements sociaux. 

Seule, la majorité à l’Assemblee nationale a voté en faveur de ces nouveaux dispositifs. Jamais nous ne baisserons les bras pour chercher et trouver la meilleure façon d’améliorer le logement de tous nos concitoyens.