• RT @pierre_alonso: «La liberté de publier est en danger. Il faut absolument continuer à publier du secret défense» Excellente interview de…      RT @MarianneleMag: Affaire Steve et rapport de l'IGPN : "Tout professionnel comprend que l'intervention policière est en soit une erreur, q…      https://t.co/GX5NTVAZUe      Très drôle : A la buvette de l’Assemblée, les pratiques changent de moins en moins entre “ancien” et “nouveau” mond… https://t.co/BIbV22ds6M      Mobilisation écologique des grands groupes : Vieux pots et meilleures soupes ? https://t.co/FfgK12a6yO      RT @ONUinfo: Plus de 100 personnes sont portées disparues au large de la #Libye🇱🇾 après le naufrage de leur bateau. Il s'agit de « la pire…      Véhicule électrique : coup de frein sur la prime à la conversion https://t.co/Eh2RYjSlcc via @VRTmag      RT @lemonde_planete: La quasi-totalité de la planète vit sa période la plus chaude depuis deux millénaires https://t.co/I2bgMilt0y      Terrifiant... #Trump : l’Amérique blanche comme stratégie électorale — via @LaMatinale_M https://t.co/1sBf3LOoVb      Mon interview dans @LeParisien_75 « On ne pourra pas faire l’économie d’un débat sur les deux-roues » #Paris https://t.co/27Jc0p8vym      

20 Oct 2016

Tramway : l’art dans la rue 

La Mairie de Paris poursuit l’installation d’œuvres d’art pour l’extension du tramway. Dès sa création, Bertrand Delanoë a voulu que l’art contemporain puisse accompagner le parcours du T3 sur les Maréchaux. C’est ainsi que les voyageurs comme les riverains peuvent contempler  des réalisations d’artistes inspirés par les lieux de la périphérie parisienne. Pour ce nouveau tronçon de la Porte de La Chapelle à la Porte d’Asnières, Anne Hidalgo a souhaité impliquer les riverains dans la conception même des œuvres par un travail avec les artistes. C’est ainsi que la Mairie de Paris et la fondation de France ont construit un partenariat autour de l’action des Nouveaux commanditaires sous la direction artistique d’Anastasia Makridou-Bretonneau. Cinq sites ont été retenus dont trois se trouvent dans ma circonscription : porte de Saint-Ouen (aux abords de l’hôpital Bichat), porte Pouchet et le tunnel Berthier.

Les habitants volontaires ont constitué les différents groupes de commanditaires. Avec la directrice artistique et l’association Contexts qui l’accompagne, ils ont établi des cahiers des charges très précis de leurs attentes. Les artistes retenus et leurs projets* ont séduit l’ensemble des commanditaires sur chacun des sites concernés. Les œuvres à venir sont toutes différentes mais rythment avec cohérence et harmonie le parcours du tramway. L’implication des habitants et la justesse des propositions artistiques ont permis un exemple de démarche citoyenne et participative réussie.

Désormais chaque œuvre à venir est soumise à une étude de faisabilité pour permettre leur réalisation. Et je me réjouis du travail conjoint réalisé ces derniers mois entre les habitants et les artistes.

A plusieurs reprises j’ai encouragé cette démarche artistique qui permet aux habitants de s’approprier l’espace public. Je regrette que la maire du 17e n’ait pas fait preuve d’autant d’enthousiasme puisqu’elle a refusé de voter ce projet au Conseil d’arrondissement comme au Conseil de Paris en novembre 2014 où j’ai tenu à m’exprimer sur ce sujet (vous pouvez retrouver la teneur des débats en cliquant ici ). L’art doit sortir des musées pour investir des espaces jusque-là oubliés. Les habitants des portes de Paris ont le droit d’embellir leur ville, de prendre part aux démarches artistiques innovantes et de bénéficier d’œuvre d’art en bas de chez eux.  Aussi, j’invite tous les sceptiques à emprunter le T3 pour admirer les œuvres déjà existantes. Pour se faire une idée…

 Respectivement et de gauche à droite, les oeuvres d’Odile Decq sous le tunnel Berthier, de Bruno Peinado porte Saint-Ouen, et Pierre Malphette porte Pouchet.

capture-decran-2016-10-20-a-16-20-33capture-decran-2016-10-20-a-16-21-25capture-decran-2016-10-20-a-16-19-05