• RT @laurossignol: Sans polémiques et sans nier que le système peut être amélioré, je ne comprends pas la différence entre ce que vient d’a…      Une conférence de presse ? Depuis près d’1h Emmanuel Macron fait les questions et les réponses tout seul... #conferencedepresse #Macron      François et Penelope Fillon renvoyés devant le tribunal correctionnel https://t.co/n2IeMaNZiQ via @lemondefr      RT @askolovitchC: En 2001, quand le passé trotskiste (et donc les mensonges flagrants) de Lionel Jospin fut révélé par des journalistes, do…      Une révolution alimentaire mondiale pour sauver la planète ? via @Sciences_Avenir https://t.co/lG0PvMQgdV      RT @NamiasRobert: Abject.Les mots manquent devant un tel déferlement d’ignominie. L’air de Paris pue la haine. https://t.co/Mk0tBbVv2z      @Qofficiel @salhiabrakhlia https://t.co/aLNGGV2R61      RT @jjbertolus: "La libéralisation de l’économie a pénétré le système. Quand vous apprenez aux élèves que la seule chose qui vaille, c’est…      A #Paris seulement 12% des militants socialistes encore inscrits ont participé au vote interne de désignation des… https://t.co/KKz5qD0Irk      Une perte de plus pour le #PS ! https://t.co/PXUpCT6I7g      

9 Mai 2016

Oui au débat parlementaire, non au 49-3

 

Alors que les débats sur la loi Travail ont commencé, j’ai ouvertement dit dans la presse mon opposition à l’usage de l’article 49-3 de la Constitution. Nous devons continuer ensemble à travailler à l’amélioration de ce projet de loi et chacun doit être prêt à discuter. Les membres de l’exécutif comme les parlementaires. Avec un débat, nous faisons notre travail d’explication et de conviction. Avec un 49-3, nous serions inaudibles sur un sujet aussi prioritaire. Ce procédé serait vu comme une position autoritaire, un coup de force de la part du gouvernement. Je ne veux pas qu’on escamote des débats de fond, au profit de querelles partisanes. La gauche doit tout faire pour se rassembler et la menace du 49-3 n’est pas la meilleure façon de mobiliser.

Je crois au respect du temps parlementaire et au débat de fond qui sont les garants d’une loi légitime.

Vous pouvez lire mon interview dans son intégralité,  cliquez ici.