21 Déc 2015

Bilan de la session parlementaire : protection des Français et nouveaux droits

Cette session parlementaire a été riche en textes de loi utiles aux Français mais aussi, une nouvelle fois, bouleversée par des évènements tragiques. Suite aux attentats de Paris qui nous ont tous touché, la majorité a été au rendez-vous de la sécurité en votant la prolongation de l’état d’urgence décidée par le Président de la République. Assurer la sécurité des Français lorsqu’ils sont en danger, c’est la première des urgences.

Cette décision fait suite à d’autres mesures prises les mois précédents pour renforcer les outils de notre protection. La loi renseignement par exemple, mais aussi la création de milliers de postes supplémentaires dans la police, la justice et la gendarmerie afin de réparer les inopportunes suppressions décidées sous les gouvernements de droite.

Dans ce cadre, l’Assemblée a également autorisé nos forces armées à frapper les groupes terroristes en Syrie et à continuer de le faire en Irak. La lutte contre les attentats sur notre territoire passe aussi par la suppression de la menace de Daesh au Moyen Orient.

Sur le plan économique, nous poursuivons les efforts pour redresser le pays. Même si le retour de la croissance est encore trop timide pour enclencher une baisse du chômage significative, certains indicateurs permettent d’être un peu optimiste.

Le pacte de responsabilité monte en puissance et rend notre économie plus compétitive en encourageant l’investissement.

Nous poursuivons la diminution des impôts entamée à l’été 2014 ; avec le budget 2016 que nous venons d’adopter, ce sont désormais plus de 12 millions de contribuables qui verront leur pouvoir d’achat augmenter de 500 à 900 euros par an.

Pour aider à la réinsertion des chômeurs de longue durée, nous venons de voter une loi qui permettra d’utiliser les sommes dépensées en allocations chômage ou RSA pour créer des CDI payés au SMIC dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire

Cette dernière session de l’année a également été celle de la poursuite des réformes sociales et des droits nouveaux avec la réforme de la prime d’activité et l’augmentation des minimas sociaux, afin de donner une meilleure sécurité aux travailleurs modestes et aux plus démunis. Nous avons aussi créé la sécurité sociale professionnelle avec l’instauration du compte activité.

La loi Santé va étendre progressivement le tiers payant à tous les Français. Cette loi comprend aussi de nombreuses mesures nouvelles et peu connues comme l’ information nutritionnelle synthétique, simple et compréhensible par tous qui sera indiquée sur les paquets des aliments. Mais aussi l’action de groupe sur les sujets de santé ou le droit à l’oubli pour les anciens malades.

C’est aussi un maillage médical du territoire renforcé qui va permettre à tous les français d’accéder aux soins sans être bloqué par la barrière de l’argent.

La loi sur le Vieillissement quant à elle améliore la prise en charge de la dépendance et adapte la société à l’allongement de la vie.

Offrir de nouveaux droits, c’est aussi l’un des fondements de la loi relative à la Liberté de création, à l’architecture et au patrimoine. La liberté de création devient enfin une liberté fondamentale, inscrite dans le marbre de la loi. Alors que l’extrême droite remet en cause partout où elle le peut les artistes et les associations qui ne pensent pas comme elle, la gauche rappelle plus que jamais que la culture fait partie de notre pacte démocratique.

Enfin, le succès historique de la COP 21 permet de voir sous un jour nouveau les nombreux outils que nous avons mis en place ces derniers mois pour aujourd’hui et pour demain : loi sur la Transition énergétique, soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, développement de véhicules électriques…

Nous continuerons à porter les progrès écologiques, économiques et sociaux pour que nos concitoyens puissent en bénéficier pendant des décennies.

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.