• De mal en pis #Trump https://t.co/uNx3BX3s9E      RT @agranc: 1) Ces dessins sont hallucinants 2) Ces questions sont hallucinantes https://t.co/wIc1fzySM1      « Chez Emmanuel Macron, le critère de toute chose c’est lui-même. » J’aime toujours autant Lionel Jospin @LCI @24hPujadas      Les commanditaires, si loin de Paris https://t.co/09VTqOwxXq via @Lesjoursfr      RT @COMJUS_ASSAS: La Défenseure des droits, Claire Hédon, s’inquiète d’une prolongation de l’état d’urgence sanitaire. ⁦@lemondefr⁩ #DDD ht…      Témoignages bouleversants des survivants pris en otage dans l’Hyper Cacher. « La volonté de vivre face à la fureur… https://t.co/CheVKLe5p7      « Ensemble, défendons la liberté : lettre ouverte à nos concitoyens » — via ⁦@LaMatinale_M⁩… https://t.co/Ss4Z8OiNxY      A Madrid, «on nous confine parce qu’on est pauvres». 37 zones de la capitale espagnole sont reconfinées aujourd’hui… https://t.co/6YOWegvGsZ      40 ans de blocages, c’est hallucinant 🍃 https://t.co/dUU2L9hi9G      RT @catherinegaste: La loi autorise la privatisation de kilomètres de nationales. Un décret, publié au « Journal officiel» ni vu ni connu a…      

16 Déc 2015

Innover pour créer des emplois

unnamedInventer de nouvelles solutions pour créer des emplois, c’est l’objectif de la proposition de loi socialiste pour les personnes au chômage de longue durée.

Aujourd’hui, près de 45% des demandeurs d’emploi sont sans activité depuis plus d’un an. Or, plus le temps passe et plus les difficultés de se réinsérer dans la vie active sont fortes.

C’est pourquoi l’objectif est de permettre d’expérimenter pendant cinq ans et sur dix territoires de petite taille, un dispositif qui crée de nouveaux emplois par le transfert des coûts liés au chômage de longue durée.

Concrètement, les chômeurs de longue durée concernés se verront proposé un CDI rémunéré au SMIC dans des secteurs d’activité peu solvables. Il s’agira de répondre aux besoins en service qui existent localement mais qui ne sont pas assez rentables pour créer des emplois dans des entreprises classiques : soutien scolaire, garde d’enfants, jardinage, assistance administrative…

Un fond national permettra de mutualiser les aides qui sont normalement versées à la personne sans emploi, comme le RSA ou les allocations chômage, pour compléter le salaire. Les entreprises sélectionnées, ou même créées pour l’occasion, exerceront dans le secteur de l’économie sociale et solidaire tel que nous l’avons fixé dans la loi en 2014, c’est  à dire basées sur les valeurs de gouvernance démocratique et participative, de lucrativité limitée et d’utilité sociale.

Grace au travail de l’association ADT Quart Monde qui, avec d’autres comme Emmaüs, le Secours Catholique ou la FNARS, propose une nouvelle manière de concevoir l’insertion, nous avons pu élaborer une nouvelle loi pour que les personnes les plus éloignées de l’emploi puissent espérer en trouver un. C’est la meilleure façon de leur redonner confiance en eux et de leur permettre de devenir autonomes.

Précisons que l’Assemblée nationale vient d’adopter à l’unanimité notre proposition de loi.