• États-Unis : George Floyd ou la terreur d’être noir via ⁦@courrierinter⁩ #USArevolts https://t.co/fD5n4q8npQ      RT @lemondefr: De Minneapolis à Washington, une vague de colère contre le racisme et la violence policière https://t.co/u6N7R583uK      Pour la première fois, Twitter réduit la visibilité d’un tweet présidentiel. Le bras de fer entre Donald Trump et T… https://t.co/yEZaYHpgwa      RT @AFPMakingof: Le photographe Anthony Wallace @AntAFP vient d'être primé pour ses images des manifestations pro-démocratie de Hong Kong.…      RT @fabricearfi: Cette séquence est proprement sidérante.      En effet, « mascarade » qualifie encore mieux le second tour que le premier #Municipales2020 https://t.co/D2Lu7rMfpU      RT @mybiketowork: Flippant et indispensable de le savoir. Plus ou moins identique avec un bus j’imagine.      RT @SecuRoute_PP: En 🇫🇷 comme en 🇧🇪, les #cyclistes ont besoin d'un espace de sécurité. Au minimum 1 mètre en ville, 1,5 m hors agglomérat…      Deux nouveaux groupes en sept jours composés de députés LREM et ex LREM via @lavoixdunord #AssembleeNationale https://t.co/Q7EFZ2hkZB      RT @courrierinter: 🇵🇪 Le Pérou, qui voit la courbe de la contagion monter, est le deuxième pays d’Amérique latine le plus touché. Les exper…      

12 Nov 2015

Les retraités modestes ne paieront pas d’impôts

La majorité tient sa parole…. Nous effaçons l’injustice que la droite avait instaurée avec la supression de la ½ part des veufs.

Les retraités modestes, qui étaient jusqu’à présent exonérés de prélèvements, n’auront pas à payer d’impôts locaux ni cette année ni dans les deux années à venir. Les personnes handicapées qui sont dans la même situation bénéficieront également de la mesure. Autre acquis : le nouveau dispositif va permettre une entrée beaucoup moins brutale dans l’impôt pour ceux qui ne remplissent plus les conditions d’exonération.

C’est une question de justice : les plus fragiles doivent être les mieux protégés. C’est une question de cohérence : ils sont les premiers concernés par la politique de baisse d’impôts que nous menons.

En alertant le gouvernement et en travaillant avec lui à cette solution pérenne, les députés socialistes ont pleinement assumé leur responsabilité de contrôle des engagements pris.  Grâce aux mesures que nous avons votées l’année dernière et cette année, 12 millions de Français vont bénéficier d’une diminution d’impôt allant de 500 à 1000 euros. Et aucun ménage, dont les revenus sont stables, ne verra son imposition augmentée.

C’est la première fois depuis dix ans que les classes populaires et les classes moyennes sont les bénéficiaires de ce rééquilibrage des prélèvements.

J’avais pris position sur le sujet en écrivant à Manuel Valls.