• États-Unis : George Floyd ou la terreur d’être noir via ⁦@courrierinter⁩ #USArevolts https://t.co/fD5n4q8npQ      RT @lemondefr: De Minneapolis à Washington, une vague de colère contre le racisme et la violence policière https://t.co/u6N7R583uK      Pour la première fois, Twitter réduit la visibilité d’un tweet présidentiel. Le bras de fer entre Donald Trump et T… https://t.co/yEZaYHpgwa      RT @AFPMakingof: Le photographe Anthony Wallace @AntAFP vient d'être primé pour ses images des manifestations pro-démocratie de Hong Kong.…      RT @fabricearfi: Cette séquence est proprement sidérante.      En effet, « mascarade » qualifie encore mieux le second tour que le premier #Municipales2020 https://t.co/D2Lu7rMfpU      RT @mybiketowork: Flippant et indispensable de le savoir. Plus ou moins identique avec un bus j’imagine.      RT @SecuRoute_PP: En 🇫🇷 comme en 🇧🇪, les #cyclistes ont besoin d'un espace de sécurité. Au minimum 1 mètre en ville, 1,5 m hors agglomérat…      Deux nouveaux groupes en sept jours composés de députés LREM et ex LREM via @lavoixdunord #AssembleeNationale https://t.co/Q7EFZ2hkZB      RT @courrierinter: 🇵🇪 Le Pérou, qui voit la courbe de la contagion monter, est le deuxième pays d’Amérique latine le plus touché. Les exper…      

5 Mai 2015

Pierre Mongin, ce grand manipulateur

Jusqu’au bout Pierre Mongin aura été un grand manipulateur ! Démissionnaire depuis le 1er mai de sa fonction de Président directeur général de la RATP, Pierre Mongin n’aura siégé que 9 mois pour son 2ème mandat à la tête de la grande maison. Pourtant, il a mené une campagne acharnée afin d’occuper ce poste à nouveau. Et malgré cela, dans sa dernière interview au Parisien, il n’hésite pas à parler d’une « histoire d’amour » entre la RATP et lui même, tout en précisant que son départ soudain est « un choix personnel« , l’envie « d’une nouvelle aventure« .

Alors, est-ce une histoire d’amour qui finit mal ? Même pas ! Salué par toute la presse comme un « grand commis de l’Etat« , Pierre Mongin quitte brutalement le navire pour le poste de directeur général adjoint de GDF Suez, au salaire et retraite bien plus confortables. Pourquoi se gêner ? D’ailleurs, il ne se gêne pas.

Tout en dressant un auto satisfecit publique, toujours dans le Parisien, il laisse une sorte de testament du genre « tout va très bien » sauf le prolongement de la ligne 11 à cause des départements de Paris et de la Seine-Saint-Denis. Accuser Paris et la Seine-Saint-Denis est sans doute un hasard ! Pourtant c’est inexact et politicien. En revanche, d’autres projets sont en retard et non des moindres, comme le prolongement de la ligne 14 pour désengorger la 13 par exemple. De celui-ci, Pierre Mongin ne parle pas. Jamais.

Pourtant, des milliers de voyageurs sont concernés et des milliers de personnes en plus vont s’installer d’ici 2018 dans le nord des Batignolles sans que nous n’ayons encore eu l’assurance de renforts conséquents en offre de transport de la part de la RATP et du STIF. Cette première vient de se doter d’une nouvelle Présidente directrice générale en la personne d’Elisabeth Borne, proposée par le Président de la République et approuvée par le conseil d’administration de la RATP.

La candidate sera auditionnée par l’Assemblée nationale puis par le Sénat les 12 et 13 mai prochains. Je sais qu’elle aura à cœur de tenir sa mission de service public et que nous pouvons compter sur elle pour prendre de réelles décisions.