• RT @laurossignol: Sans polémiques et sans nier que le système peut être amélioré, je ne comprends pas la différence entre ce que vient d’a…      Une conférence de presse ? Depuis près d’1h Emmanuel Macron fait les questions et les réponses tout seul... #conferencedepresse #Macron      François et Penelope Fillon renvoyés devant le tribunal correctionnel https://t.co/n2IeMaNZiQ via @lemondefr      RT @askolovitchC: En 2001, quand le passé trotskiste (et donc les mensonges flagrants) de Lionel Jospin fut révélé par des journalistes, do…      Une révolution alimentaire mondiale pour sauver la planète ? via @Sciences_Avenir https://t.co/lG0PvMQgdV      RT @NamiasRobert: Abject.Les mots manquent devant un tel déferlement d’ignominie. L’air de Paris pue la haine. https://t.co/Mk0tBbVv2z      @Qofficiel @salhiabrakhlia https://t.co/aLNGGV2R61      RT @jjbertolus: "La libéralisation de l’économie a pénétré le système. Quand vous apprenez aux élèves que la seule chose qui vaille, c’est…      A #Paris seulement 12% des militants socialistes encore inscrits ont participé au vote interne de désignation des… https://t.co/KKz5qD0Irk      Une perte de plus pour le #PS ! https://t.co/PXUpCT6I7g      

31 Oct 2014

Simplification : du concret dès le 12 novembre

simplificationUne seconde vague de mesures visant à simplifier la vie des entreprises et de ceux qui y travaillent a été présentée au conseil des ministres du 29 octobre.

– dans le domaine de la construction (étude d’impact unique, allègement des procédures d’enquête)

– dans l’embauche (conditions d’emploi des apprentis, meilleur ciblage de la visite médicale)

– dans la vie quotidienne (déclaration fiscale simplifiée, dématérialisation des formulaires, clarification de l’assiette du crédit d’impôt recherche, simplification de la feuille de paie)

Parmi la première vague de mesures lancée en avril dernier et en cours de mise en œuvre, figurait par exemple le principe du silence de l’administration vaut accord : à partir du 12 novembre, l’absence de réponse de l’administration à un particulier ou une entreprise dans le cadre de 1 900 procédures comme l’immatriculation au répertoire des métiers, l’inscription à l’université, la validation des acquis de l’expérience ou la dérogation à la carte scolaire sera créatrice de droits.

L’ensemble de ces mesures allégera et facilitera la vie quotidienne de beaucoup d’entre nous. Cela permettra aussi à l’Etat d’économiser 11 milliards € d’ici 2016 pour mieux investir ailleurs.