16 Oct 2014

Réussir ensemble ou pas

Les doutes lancinants sur notre capacité à rebondir, à faire face, à grandir, à se battre pour changer la société dans un monde multi-crises, ne doivent jamais devenir une certitude. Face aux difficultés et à la complexité de notre époque, la défiance, le repli, l’individualisme, le découragement ou l’indifférence peuvent être tentants pour certains. Cela conduit à une société sans repères, sans valeurs et laisse la place aux plus extrémistes.

Eux, n’ont aucun scrupule à additionner les peurs, les amalgames, les contre-sens. Nous, nous devons lutter au quotidien pour ne pas qu’ils avancent comme nous devons être unis pour être plus forts.

Je suis convaincue qu’il y a toujours un chemin pour se rassembler, quels que soient les obstacles pour le trouver. J’entends les interrogations, les inquiétudes, les impatiences et il faut y répondre. Instaurer le dialogue et la confiance ne veut pas dire se fermer les yeux devant les files d’attente à Pôle Emploi ou se boucher les oreilles pour ne pas entendre la plainte des sans-logis.

La constance, la détermination à construire une France et une Europe plus justes, plus efficaces afin de réduire les inégalités sociales et territoriales, c’est le choix que je fais. A l’heure où le président de la République est si violemment contesté, il est nécessaire de rappeler que depuis deux ans nous agissons et nous avons déjà fait de bonnes choses.

En voici quelques exemples :

1. pour l’éducation

• embauche de 60 000 personnels après les fermetures de classes des années UMP

• des nouveaux rythmes scolaires pour mieux apprendre

• renforcement du système des bourses

2. pour l’emploi

• contrats de génération dans le secteur privé

• 150.000 emplois d’avenir dans le secteur public et associatif

• retour du dialogue social

3. pour le volontarisme économique

• 34 plans de reconquête industrielle

• décret Alstom et lutte contre les délocalisations

• création d’une banque publique pour soutenir l’investissement

• pacte de responsabilité pour restaurer la compétitivité

4. pour la préférence sociale

• revalorisation de 10 % du RSA hors inflation

• protection des petites retraites et réforme de la dépendance

• 500.000 bénéficiaires supplémentaires d’une complémentaire CMU-C et ACS

5. pour le monde du travail

• décret rétablissant la retraite à 60 ans pour les carrières longues

• prise en compte de la pénibilité pour la retraite

• création d’un compte personnel de formation

6. pour l’égalité

• loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes

• loi sur le mariage pour tous

7. pour l’environnement

• conférence internationale de Paris sur le climat (fin 2015)

• développement des énergies renouvelables

• rénovation thermique des logements

8. pour la justice fiscale

• lutte contre l’évasion fiscale (1,8 milliard d’euros de recettes en 2014)

• lutte contre les paradis fiscaux

• division par deux du déficit public entre 2010 et 2014

9. pour la réorientation européenne

• baisse de l’euro (-10% en quelques mois)

• plan de relance de 300 milliards de la commission Juncker

• union bancaire pour contrôler les banques et taxe sur les transactions financières

10. pour une République modernisée

• fin du cumul des mandats en 2017

• contrôle renforcé des principaux responsables publics (patrimoine et intérêts)

• réforme territoriale