• De la confiance à la défiance. La France et les vaccins, une histoire qui pique. Via @Lesjoursfr #vaccinationhttps://t.co/ZIiDhciKBK      RT @lobs: « Sofagate » : ces fois où le président de la Commission avait bien le droit à un fauteuil https://t.co/CbkgSNyJ1t https://t.co/Z…      RT @OlivierFalorni: Heureux et fier d’avoir défendu en conférence de presse la #pplfindevie avec des collègues de TOUS les groupes parlemen…      Des voitures thermiques aux vélos à assistance électrique : les bouleversements qui attendent les villes françaises… https://t.co/8eYdaGv5oi      Excellent doc de @marieportolano à voir et à écouter. Grâce à ces témoignages si justes, le harcèlement au quotidie… https://t.co/tPGQOlTmNR      Un porte-conteneurs géant embourbé dans les sables du canal de Suez bloque 12 % du commerce mondial. Via… https://t.co/eGSrWJ49Xz      RT @pthibaut: c'est maintenant officiel. L'autorité sanitaire @rki_de vient de placer (c'était attendu) l'ensemble de la France (outre-mer…      RT @benvtk: A.Navalny, qui se plaint de douleurs et peut à peine tenir assis, a reçu un 1er avertissement en prison, pr s'ê levé 10 min ava…      « L’an dernier, à l’issue d’une enquête interne, France Télévisions a sanctionné plusieurs piliers du service des s… https://t.co/iFUk50xeZ6      Au moins 35 « vaccinodromes » vont être ouverts en France, dans l’espoir de vacciner 30 millions de personnes d’ici… https://t.co/aWoqwCLXoD      

2 Juil 2014

La participation citoyenne de tous les Parisiens : Lettre ouverte à Mme Brigitte Kuster, Maire du 17ème arrondissement de Paris

AnnickLepetit

Madame la Maire,



Deux jours après notre conseil d’arrondissement où nous avons eu de vifs échanges sur les conseils de quartier dans le 17e, je me permets de revenir vers vous pour tenter de vous convaincre une nouvelle fois de modifier la Charte de ces instances afin d’en faire évoluer le fonctionnement. En effet, la convocation envoyée hier par votre adjoint délégué du CCQ Batignolles-Cardinet aux membres du bureau de ce conseil démontre très clairement ce que nous avons dénoncé : la mainmise des élus de votre majorité sur le fonctionnement et l’organisation des conseils de quartier.

Car :


1) la convocation et l’ordre du jour du bureau sont décidés par votre adjoint


2) la date de la réunion est décidée par votre adjoint


3) la convocation est adressée aux 40 membres du bureau seulement trois jours avant la réunion, sur décision de votre adjoint.



J’aurai pu prendre aussi comme exemple la même convocation envoyée également hier par votre adjoint délégué du conseil de quartier Pereire-Malesherbes aux membres du bureau pour les réunir… du jour au lendemain !



Ainsi, ce sont donc les élus délégués qui décident seuls de réunir le bureau, à la date qui leur convient et avec l’ordre du jour qu’ils ont décidé déterminé. Il s’agit bel et bien de poursuivre, sans rien changer, la démocratie locale dans le 17e telle que vous la concevez. Le seul changement, et c’est vous  qui  l’imposez, sans aucune concertation, est la modification des périmètres de ces conseils. En revanche, vous nous refusez un débat en conseil d’arrondissement sur la participation de nos concitoyens à la vie de leur quartier et de leur arrondissement. Vous ne voulez pas non plus débattre avec eux de la manière dont ils peuvent s’emparer de l’information, de la concertation, de la dépense publique, pour devenir les acteurs à part entière d’une démocratie directe. Au moment où la Maire de Paris incite les Parisiens à décider directement de l’utilisation de 5 % du budget d’investissement de la ville, soit un total de 426 millions d’euros sur la mandature, vous leur verrouillez les portes dans le 17e arrondissement ! Au moment où nous lançons une innovation démocratique majeure pour une plus grande participation de tous à la vie locale, vous vous précipitez pour fermer les fenêtres ! Et vous nommez vous-même plus d’un quart des membres de chacun des huit conseils de quartiers. Où est la démocratie dans tout cela ?

C’est pour toutes ces raisons que nous avons d’ailleurs choisi de différer notre participation aux conseils de quartier dans leur format actuel, en proposant qu’un débat de fond se tienne pour forger les outils d’une démocratie participative renouvelée.



Ce sujet est en effet suffisamment important pour que nous sachions trouver ensemble les formes qui conviennent au plus grand nombre et que nous soyons capables de construire une nouvelle approche de la démocratie locale, dans le 17e comme à Paris. Pour ce projet au cœur de la vie de nos concitoyens,  vous pouvez compter sur notre détermination.



Veuillez recevoir, Madame la Maire, l’expression de mes sentiments respectueux.




Annick Lepetit 

Députée de Paris (17e/18e arrondissement) 

Conseillère de Paris

A lire  > « Anne Hidalgo : « Je souhaite donner les clés du budget aux citoyens »