• RT @Paris2024: 🥇🔥🇫🇷 La médaille, la flamme, Marianne. Voici le nouveau visage des Jeux Olympiques et Paralympiques de #Paris2024 The medal…      RT @LaCroix: Lubrizol, les dernières restrictions sur les produits agricoles sont levées https://t.co/kORsPfbASX      Les politiques migratoires européennes créent du populisme en Afrique, sans limiter les départs clandestins — via… https://t.co/Gx217Zdl0m      Qui est Esther Duflo, première femme française à obtenir le prix Nobel d’économie? https://t.co/TRZ2ACval3 via @Le_Figaro      « Comme à Seveso ou à Rouen, il faut chercher pour trouver » ⁦via @LaMatinale_M ⁦⁦@sfoucart⁩ https://t.co/yzHTBFqHGg      Hommage républicain aux quatre fonctionnaires assassinés par l’un des leurs @prefpolice #Paris Attaque à la préfect… https://t.co/pUterHMnC8      Après l’attaque au couteau, la Préfecture de police de Paris meurtrie de l’intérieur — via @lemondefr https://t.co/zYd3ObXmwG      RT @franceinter: .@delphinebatho, présidente @GEcologie et ex-Ministre de l'Écologie, après l'incendie de #Lubrizol : "Pourquoi la liste d…      RT @Lesjoursfr: Jacques Chirac est mort: Antoine Guiral, cofondateur des Jours, a suivi sa carrière de la mairie de Paris à l'Élysée. Souve…      RT @spl_ParisMGP: 2e édition de @plusbellemarue samedi 28 septembre à partir de 14h sur #clichybatignolles #paris17. Une action collective…      

23 Juil 2013

AFP – Banlieues et islam : Lepetit (PS) reproche à Pécresse (UMP) des propos de 2005

Annick Lepetit, porte-parole du groupe socialiste à l’Assemblée, a reproché mardi à Valérie Pécresse (UMP) d’avoir jugé « normal » en 2005 le recours à une « fatwa » pour appeler les jeunes des banlieues au calme.

 

Valérie Pécresse, alors porte-parole de l’UMP, avait approuvé une fatwa lancée par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) contre les violences dans les banlieues, en proie à des émeutes.
Annick Lepetit, députée de Paris, a accusé, lors d’un point de presse, « les dirigeants de la droite et de l’extrême droite d’avoir déversé un torrent de boue » après les violences à Trappes, et s’en est pris en particulier à Valérie Pécresse, qui a appelé mardi matin le gouvernement à « un message d’intransigeance et de fermeté ».
« Je vais peut-être rafraîchir la mémoire de Mme Pécresse. J’avais gardé en souvenir les propos qu’elle avait déclaré en 2005 au sujet des émeutes en banlieue, je les ai retrouvés, elle était porte-parole de l’UMP, et, à l’époque, elle avait déclaré qu’il était normal que l’UOIF utilise la fatwa pour appeler les jeunes au calme dans les banlieues. Qu’elle ne vienne donc pas nous parler de la République qui recule, car des propos comme cela n’ont pas arrangé la République loin s’en faut », a déclaré Mme Lepetit.
« Avec ce gouvernement, la loi de la République ne se négocie pas, même lorsque ces lois ont été faites par l’ancienne majorité. J’en profite pour répondre à Valérie Pécresse qui accuse le gouvernement de laxisme. Je veux lui rappeler que toutes les lois aujourd’hui en vigueur concernant la politique pénale ont été faites et votées par Nicolas Sarkozy et qu’elle les a soutenues », a-t-elle aussi déclaré.
Valérie Pécresse avait jugé « normal », le 7 novembre 2005, que l’UOIF « utilise la fatwa pour appeler les jeunes au calme ». « Toutes les interventions qui peuvent faire respecter les lois de la République, d’où qu’elles viennent, sont des bonnes interventions (…) La laïcité de la République n’est pas la négation des religions. C’est l’exercice respectueux de chaque religion. Pour faire passer leur message, les prêtres utilisent le sermon, l’UOIF utilise la fatwa », avait-elle ajouté.