• États-Unis : George Floyd ou la terreur d’être noir via ⁦@courrierinter⁩ #USArevolts https://t.co/fD5n4q8npQ      RT @lemondefr: De Minneapolis à Washington, une vague de colère contre le racisme et la violence policière https://t.co/u6N7R583uK      Pour la première fois, Twitter réduit la visibilité d’un tweet présidentiel. Le bras de fer entre Donald Trump et T… https://t.co/yEZaYHpgwa      RT @AFPMakingof: Le photographe Anthony Wallace @AntAFP vient d'être primé pour ses images des manifestations pro-démocratie de Hong Kong.…      RT @fabricearfi: Cette séquence est proprement sidérante.      En effet, « mascarade » qualifie encore mieux le second tour que le premier #Municipales2020 https://t.co/D2Lu7rMfpU      RT @mybiketowork: Flippant et indispensable de le savoir. Plus ou moins identique avec un bus j’imagine.      RT @SecuRoute_PP: En 🇫🇷 comme en 🇧🇪, les #cyclistes ont besoin d'un espace de sécurité. Au minimum 1 mètre en ville, 1,5 m hors agglomérat…      Deux nouveaux groupes en sept jours composés de députés LREM et ex LREM via @lavoixdunord #AssembleeNationale https://t.co/Q7EFZ2hkZB      RT @courrierinter: 🇵🇪 Le Pérou, qui voit la courbe de la contagion monter, est le deuxième pays d’Amérique latine le plus touché. Les exper…      

6 Sep 2011

LA PAUVRETÉ AUGMENTE DANS NOTRE PAYS

La dernière étude de l’INSEE dresse un constat accablant, le nombre de pauvres en France est passé de 7,8 à 8,2 millions entre 2008 et 2009. Près de 14 % de la population vit avec moins de 954 euros par mois. La politique économique et sociale de Nicolas Sarkozy n’a fait qu’empirer cette dramatique situation.

En 2009, près de 340 000 Français sont passés sous le seuil de pauvreté tandis que les écarts de revenus se creusaient entre les très riches et les très pauvres. De plus en plus d’artisans, de salariés, de personnes âgées et de jeunes en situation de précarité vivent sous le seuil de pauvreté. Leur quotidien est comment se nourrir, se soigner, payer les dettes du loyer, et combattre l’angoisse du lendemain. Face à cette situation, le gouvernement continue à privilégier les plus riches avec 52 milliards d’euros distribués sous forme de niches fiscales sans aucune efficacité économique au détriment de la solidarité nationale. Cette politique brutale et injuste c’est aussi l’organisation de la casse systématique de la protection sociale et des services publics qui renforce les inégalités. Bruno Le Maire ministre de l’agriculture et chargé d’élaborer le programme de Nicolas Sarkozy pour 2012 propose même de supprimer les allocations chômage pour les cadres !

Il est urgent de changer de politique, de redonner confiance au pays et d’empêcher bien des erreurs d’être commises par manque de lucidité et par voracité du pouvoir.

Une autre politique est possible avec un partage plus juste et plus efficace des richesses, l’investissement sur l’avenir doit être notre priorité. Chacun est concerné plus que jamais.