• RT @Paris2024: 🥇🔥🇫🇷 La médaille, la flamme, Marianne. Voici le nouveau visage des Jeux Olympiques et Paralympiques de #Paris2024 The medal…      RT @LaCroix: Lubrizol, les dernières restrictions sur les produits agricoles sont levées https://t.co/kORsPfbASX      Les politiques migratoires européennes créent du populisme en Afrique, sans limiter les départs clandestins — via… https://t.co/Gx217Zdl0m      Qui est Esther Duflo, première femme française à obtenir le prix Nobel d’économie? https://t.co/TRZ2ACval3 via @Le_Figaro      Â«Â Comme à Seveso ou à Rouen, il faut chercher pour trouver » ⁦via @LaMatinale_M ⁦⁦@sfoucart⁩ https://t.co/yzHTBFqHGg      Hommage républicain aux quatre fonctionnaires assassinés par l’un des leurs @prefpolice #Paris Attaque à la préfect… https://t.co/pUterHMnC8      Après l’attaque au couteau, la Préfecture de police de Paris meurtrie de l’intérieur — via @lemondefr https://t.co/zYd3ObXmwG      RT @franceinter: .@delphinebatho, présidente @GEcologie et ex-Ministre de l'Écologie, après l'incendie de #Lubrizol : "Pourquoi la liste d…      RT @Lesjoursfr: Jacques Chirac est mort: Antoine Guiral, cofondateur des Jours, a suivi sa carrière de la mairie de Paris à l'Élysée. Souve…      RT @spl_ParisMGP: 2e édition de @plusbellemarue samedi 28 septembre à partir de 14h sur #clichybatignolles #paris17. Une action collective…      

18 Fév 2010

LES CONTRADICTIONS DE LUC CHATEL, MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE

En réponse aux inquiétudes légitimes des enseignants face aux intrusions et aux actes de violence à l’encontre des élèves dans les lycées de la région parisienne, le Ministre de l’Education nationale propose des équipes mobiles de sécurité. Cependant il continue de réduire les effectifs en supprimant des postes d’éducateurs, d’assistantes sociales, d’infirmières, de surveillants, d’enseignants… En réduisant la présence d’adultes spécialisés dans les établissements scolaires, le gouvernement se refuse à traiter les problèmes de fond et à prendre en compte les conséquences de sa propre politique.

Le ministre Luc Chatel semble osciller entre « on ne peut pas mettre un policier derrière chaque élève », ce que personne ne lui demande, et répéter que « la bonne solution est d’augmenter les référents police-gendarmerie ».

S’il n’y a pas de solution « miracle », en revanche il y a urgence à comprendre ce qu’il se passe. Afin d’éviter que ce qui reste marginal aujourd’hui, à savoir les actes d’extrême violence, devienne une habitude demain.