• De mal en pis #Trump https://t.co/uNx3BX3s9E      RT @agranc: 1) Ces dessins sont hallucinants 2) Ces questions sont hallucinantes https://t.co/wIc1fzySM1      « Chez Emmanuel Macron, le critère de toute chose c’est lui-même. » J’aime toujours autant Lionel Jospin @LCI @24hPujadas      Les commanditaires, si loin de Paris https://t.co/09VTqOwxXq via @Lesjoursfr      RT @COMJUS_ASSAS: La Défenseure des droits, Claire Hédon, s’inquiète d’une prolongation de l’état d’urgence sanitaire. ⁦@lemondefr⁩ #DDD ht…      Témoignages bouleversants des survivants pris en otage dans l’Hyper Cacher. « La volonté de vivre face à la fureur… https://t.co/CheVKLe5p7      « Ensemble, défendons la liberté : lettre ouverte à nos concitoyens » — via ⁦@LaMatinale_M⁩… https://t.co/Ss4Z8OiNxY      A Madrid, «on nous confine parce qu’on est pauvres». 37 zones de la capitale espagnole sont reconfinées aujourd’hui… https://t.co/6YOWegvGsZ      40 ans de blocages, c’est hallucinant 🍃 https://t.co/dUU2L9hi9G      RT @catherinegaste: La loi autorise la privatisation de kilomètres de nationales. Un décret, publié au « Journal officiel» ni vu ni connu a…      

4 Jan 2008

MOSQUEE : INACTION DE LA DROITE

Françoise de Panafieu a annoncé ce matin qu’elle était favorable à la construction d’une mosquée à Paris, considérant que « la communauté musulmane n’a pas la possibilité d’exercer son culte de manière décente ».
D’abord, faut-il lui rappeler que le cadre légal fixé par la loi de 1905 interdit aux collectivités territoriales, de financer directement la construction de lieux de culte.

En outre, la candidate UMP semble oublier que c’est l’actuelle municipalité qui, dès 2001, a pris à bras le corps une situation bloquée par les équipes précédentes, dont madame de Panafieu était membre.

Ainsi, depuis sept ans, nous avons agi de façon concrète :

  • d’abord, en débloquant immédiatement deux projets de construction de mosquée dont la précédente majorité avait délibérément empêché l’aboutissement. Dès juillet 2001, ont été délivrés les permis de construire pour la mosquée Aldawa au 39 rue de Tanger et pour la mosquée confrérique rue Philippe de Girard dans le 18ème, ouverte depuis.
  • ensuite, en participant à la rénovation de la grande mosquée de Paris dont l’état s’était progressivement dégradé au cours des années précédentes ;
  • enfin, en lançant le projet de construction d’un institut de culture de l’Islam qui accueillera à partir de 2012, sur 4000 m2 situés rue Stephenson dans le 18ème arrondissement, des activités culturelles et universitaires ainsi que deux lieux de culte. Ainsi, ce nouvel équipement permettra, avant même la fin de la prochaine mandature, de supprimer la prière dans la rue et d’offrir aux Musulmans le cadre dignes auquel ils aspirent légitimement.

Il est d’ailleurs étonnant que Françoise de Panafieu semble tout ignorer de ce dernier projet qui a pourtant donné lieu à deux délibérations du Conseil de Paris, en juillet 2002 et mai 2006. Celui-ci se traduit par un engagement financier significatif de la Ville, à hauteur de 15 millions d’euros, dédiés aux locaux consacrés aux activités culturelles et universitaires de l’Institut.

Exploiter l’image de Musulmans en prière dans les rues du quartier de Château rouge, avec la mention « oui, vous ne rêvez pas ! », telle qu’elle figure sur le site de la candidate, traduit donc un regrettable cynisme au regard de l’inaction sur ce dossier des équipes municipales en responsabilité avant 2001.